Cogénération

Source : Gicon

La centrale de cogénération est constituée d'un moteur à combustion valorisant le biogaz traité en électricité et en chaleur. Il est placé dans un module extérieur isolé acoustiquement. Il est pourvu d'une récupération de chaleur sur l'eau de refroidissement et sur les gaz de combustion. Ces derniers sont évacués par une cheminée de hauteur appropriée. 

L'électricité produite (turbine/alternateur) est injectée dans le réseau de distribution d'électricité ErDF (poste de transformation).  

La chaleur récupérée est transformée en eau chaude (85°C-90°C), par un échangeur de chaleur, et stockée dans un ballon, avant distribution aux consommateurs potentiels (entreprises, particuliers, bâtiments publics...). Ces derniers doivent être situés proches du site de méthanisation (300 m à 500 m) pour éviter les déperditions de chaleur. En mettant en place une canalisation dite microgaz, qui transporte alors du biogaz, le site peut éventuellement se positionner à une plus grande distance des consommateurs (max : 2 km). La distribution peut se faire grâce à un réseau de chaleur (plusieurs consommateurs concernés). Une partie de la chaleur produite sert pour les besoins propres du site de méthanisation (prétraitement des matières organiques, chauffage des digesteurs...). 

Le tarif de rachat de l'électricité est réglementé par l'arrêté du 19 mai 2011. Ce dernier a été rectifié pour le calcul de l'efficacité énergétique (voir).