Injection

Source : Gicon

Le biogaz n'est pas prétraité mais épuré pour produire un biométhane comparable au gaz naturel. L'épurationconsiste à éliminer du biogaz brut les composés indésirables et les traces de polluants (ammoniaque, éléments soufrés, minéraux...), et augmenter sa teneur en méthane (CH4). Le biométhane obtenu est ainsi doté d'un pouvoir calorifique équivalent à celui du gaz naturel. Différentes technologies d'épuration sont possibles (adsorption, absorption, séparation membranaire, épuration cryogénique). 

Le biométhane est ensuite soit injecté directement dans le réseau de distribution (GrDF), soit injecté directement dans le réseau de transport (GRT Gaz), via un poste d'injection. Tout dépend où est localisé le site de méthanisation, et quel débit horaire de biométhane le site de méthanisation génère.   

Le tarif de rachat du biométhane est réglementé par l'arrêté du 23 novembre 2011. De plus, l'arrêté du 27 février 2013 autorise à présent la double valorisation (cogénération et injection).